Pour une adoption réussie

   Quelques petits conseils d’une comportementaliste :

– Lui faire découvrir uniquement les pièces de la maison où il aura libre accès, sans oublier les extérieurs.

– Ce qui est interdit doit toujours être interdit et idem pour ce qui est autorisé

– Le chien doit avoir un panier pour se reposer, placé dans un endroit sans trop de passages, même si vous lui permettez l’accès du canapé, cela ne pourra pas être son couchage s’il est utilisé par d’autres. Lorsqu’il se trouve dans son panier,  il est impératif de l’ignorer totalement. Ne jamais aller le voir, de cette façon il s’y sentira en toute sécurité et pourra s’y réfugier lors d’une situation anxiogène. Si vous voulez le caresser par exemple, il faudra l’appeler pour le faire venir à vous mais également  accepter le fait, qu’il ne veuille pas venir.

– Ne jamais répondre à ses sollicitations mais être toujours à l’origine de toutes les interactions. C’est  vous par exemple, qui décidez du moment des câlins et vous qui y mettez un terme.

– Le sortir à heures régulières pour éliminer. Pour certains chiens ce sera peut-être la première fois qu’il sera dans un environnement clos et n’aura peut être pas appris à faire ses besoins à l’extérieur. Dans ce cas, il faudra le lui apprendre comme pour un chiot, sauf que cela devrait aller beaucoup plus vite. Le féliciter à chaque fois qu’il fait dans un endroit autorisé et lui dire Non si vous le prenez sur le fait en le conduisant là où il a le droit. Si votre chien a éliminé dans la maison en votre absence ne rien dire et nettoyer hors de sa présence.

Certains chiens ne s‘autorisent pas, du moins dans les premiers temps, à éliminer prés de leur maître. Si vous devez le garder attaché, il sera préférable d’utiliser la longe plutôt que la laisse, afin qu’il puisse avoir la distance nécessaire et ne se sente pas observé.

– Deux repas par jour, à heures régulières. Peu importe que ce soit avant ou après vous, l’important c’est qu’il comprenne très vite que chez vous il ne manquera de rien.

– Un chien adopté à besoin de repères,c’est ce qui va lui permettre de se détendre. Dans les premiers mois, plus vous ritualiserez ses journées et plus vite il sera serein.

– Ne cédez jamais à ses sollicitations, même si cela vous fend le cœur lorsqu’il pose sa tête dans votre main. Il suffit juste de différer de quelques secondes votre réponse, pour qu’il comprenne, que vous gérez tout pour lui. C’est de cette manière qu’il va se détendre et n’attendre qu’une chose, que vous ayez besoin de lui.

– Même s’il peut disposer d’un grand jardin, votre chien aura besoin de balades régulières et cela devra commencer par lui faire découvrir l’environnement autour de votre maison et à des heures différentes. De cette manière s’il venait à s’échapper qu’il puisse retrouver sa maison. De plus un chien a besoin de flairer, de lire les éventuels messages laissés par ses congénères (c’est son journal) et aussi d’une aide précieuse s’il se perdait.

Notre meilleure alliée lors des balades c’est l’anticipation mais pour pouvoir anticiper il faut déjà savoir ce qui pourra le faire réagir, que ce soit par peur ou par excitation.

Ne l’obligez pas à surpasser ses peurs, il n’en est pas capable et un chien qui a peur ne peut faire d’apprentissage. Si vous le voyez en difficulté, la traversée d’un pont par exemple, rebroussez chemin, sans un mot,  plutôt que de le contraindre et vous y reviendrez régulièrement, pas après pas en l’incitant à vous suivre, même en se faisant aider avec une friandise mais toujours dans la limite, de ce qu’il est capable de supporter.

– Lorsque vous constatez que votre chien est en difficulté, peur de quelque chose, il ne faut surtout pas tenter de le rassurer, car vous le conforteriez dans l’idée qu’il a raison d’avoir peur. Il faut en faire un non événement et le féliciter une fois l’obstacle franchi.